isaxant001p1Adolphe (Antoine-Joseph) Sax est né le 6 novembre 1814 à Dinant. Il était le fils ainé de Charles-Joseph Sax et de Marie-Joseph Masson.

La famille comptait 11 enfants mais seulement 4 auraient plus que 25 ans.

Son père était un fabricant d’instruments de musique et avait un atelier à Bruxelles. Le père Sax était le fournisseur de la cour pour ‘het huis van Oranje’ pendant l’occupation des Pays-Bas.

Le jeune sax a débuté sa formation musicale en 1828 à l’Ecole de Musique Royale de Bruxelles. A part de cette formation généralisé, il a suivi aussi des cours de clarinette. A l’âge de 15 ans il a participé à sa première compétition.

Adolphe Sax qui semblait être très vite un inventeur génial, marchait sur les traces de son père. Il faisait le plan et la correction de plusieurs instruments. Une de ses premières expériences était l’amélioration de la clarinette basse, qu’il a prévu d’un système nouveau  de 24 –clapets. Il a démontré l’instrument amélioré à l’exposition industrielle de 1835.

Sax n’était pas l’homme à rien faire…Il avait les plans pour toute une série de nouveaux instruments. Il continuait imperturbablement avec le développement de nouvelles trouvailles.

En 1840 Adolphe Sax a présenté 9 de ses nouvelles trouvailles à une bourse Belge. Parce qu’on lui trouvait trop jeune, on n’a pas voulu lui accorder le premier prix. Il refusait la médaille en argent, en répondant  ‘Quand eux croient que je suis trop jeune pour la médaille en or, alors moi je me trouve trop vieux pour celle en argent.’

A l’exposition de Bruxelles de 1841, Sax donnait une première démonstration officielle de sa toute nouvelle création : le saxophone (littéralement = la voix de Sax).

Vu que le saxophone n’avait pas encore obtenu le brevet d’invention, la démonstration a eu lieu derrière un rideau , afin que personne ne puisse voir quel instrument a produit ses sons divins.

A cette période, l’Harmonie Royale de Bruxelles a refusé ses clarinettes. On lui a appelé ‘Sax, briseur de grève.’ Adolphe Sax leur a défié à la clarinette.

Le défi était relevé et Sax a gagné devant un public de 4000 personnes. Il était engagé comme soliste. Les arrangements qu’on a écrit pour lui semblaient si compliqués, qu’après son départ, personne ne pouvait les jouer.

A la demande d’un lieutenant-général Français, Sax était invité à Paris. On a vu en lui la personne idéale pour fournir des meilleurs instruments pour les chapelles de musique de France.

1842 était le tournant dans sa vie : à la base du saxophone basse qu’il avait crée déjà avant, il a crée le reste de la famille du saxophone. Cette même année, Sax est rentré en contact avec le compositeur et critique de musique Hector Berlioz.

Hector Berliot était un homme très réputé dans le monde de la musique en France.

Les deux hommes ont passés des heures ensemble, auxquelles Sax a expliqué ses idées et ses optiques à Berlioz. A la fin de la conversation  Berlioz a dit ‘Demain tu sauras ce que je trouve de ton œuvre’. Berlioz avait un enthousiasme hors commun de Sax et son invention.

Il a écrit un article glorifiant qui était reproduit dans la presse de la France et de la Belgique.

BerliozBerlioz a écrit : ‘Le grand avantage est la variation en accent, parfois sérieux, parfois calme, parfois impatient, rêveur ou mélancolique, ou vague, comme un echo, comme le gémir du vent dans les broussailles, ou encore mieux : les vibrations mystérieuses d’une sonnette, longtemps après elle a commencé a sonner ; il existe selon moi aucun autre instrument qui produit cette résonance spéciale, qui se trouve à bord de la silence’.

C’était le début d’une meilleure vie pour Sax.

En 1843 il a ouvert à Paris sa première fabrique d’instruments : ‘Adolphe Sax & Cie..’

Par son talent et dynamisme extraordinaire, Adolphe Sax avait déjà dès sa jeunesse rassemblé beaucoup d’ennemis autour de lui. Ses concurrents l’ont poursuivi sans arrêt et ont procédé

contre lui avec beaucoup de procès. Des frais élevés de ses procès en combinaison avec le climat politique troublant en France, lui ont causé une faillite jusqu’à trois reprises.

Malgré ça, il a continuer à persévérer.

Adolphe Sax s’est jamais marié. Sa compagne  Louise-Adèle Maor qui était d’origine espagnol modeste, est décédée quand il avait trente ans. Elle lui a laissé 5 enfants.

Sax n’est jamais devenu riche de ses inventions. Il a même laissé un tas de dettes….mais finalement il a eu la reconnaissance qui lui appartenait : le saxophone est un des instruments les plus populaires du monde.

Il est décédé le 4 février 1894 et est enterré à ‘Montmartre’.

Quand une firme française a acheté le commerce nécessiteux  de son fils Edouard le siècle ‘Adolphe Sax ‘ était malheureusement terminé.